Psychologue, Psychiatre, Psychothérapeute, Psychopraticien, Psychanalyste… quelles différences ?

 

Le psychologue

Un psychologue est un professionnel qui a suivi un Master 2 (formation universitaire bac + 5) en Psychologie, incluant plusieurs stages.

Il existe plusieurs spécialités en psychologie. La prise en charge des difficultés psychologiques est plus communément du ressort des psychologues cliniciens, dont la spécialité est la Psychologie Clinique.

Dans de nombreux cas, le psychologue complète son cursus par des formations complémentaires, mais également du développement personnel (psychothérapie…).

Il accompagne le patient dans l’interrogation que celui-ci a choisi d’entreprendre sur lui-même. Le psychologue adapte ses pratiques selon les courants de pensées auxquels il s’attache.

L’usage du titre de Psychologue est protégé par la loi, et les personnes autorisées à faire usage de ce titre sont tenues de faire enregistrer auprès de l’agence régionale de santé (ARS), qui leur attribue un numéro ADELI.

Le psychiatre

C’est un médecin qui s’est spécialisé dans les troubles psychiatriques.

Il est par conséquent le seul de la famille des “psys” à prescrire un traitement lorsque cela s’avère nécessaire (antidépresseur, anxiolytique, psychotropes divers). Psychiatre et psychologue peuvent ainsi collaborer pour la prise en charge de certaines difficultés psychiques.

Le psychiatre peut également proposer des entretiens thérapeutiques.

Ses séances sont prises en charge par la sécurité sociale.

Le psychothérapeute

C’est un professionnel, psychologue ou psychiatre la plupart du temps, inscrit au registre national des psychothérapeutes, qui est géré par l’Agence Régionale de Santé. Cette inscription valide un niveau d’études initial (doctorat en médecine ou master 2 en psychologie ou psychanalyse), une formation en psychopathologie clinique et un stage de 5 mois minimum dans des organismes agréés.

Le titre de psychothérapeute est aujourd’hui règlementé en France par l’article 52 de la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 modifiée relative à la politique de santé publique et le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute, modifié par le décret du 7 mai 2012.

Le psychopraticien

C’est le dernier-né de la famille des psys… Il y a peu, le titre de psychothérapeute était libre en France et tout un chacun pouvait s’en prévaloir … Mais la loi de 2004 et ses décrets en ont fait un titre dont l’usage est réglementé (voir le paragraphe sur le psychothérapeute).

Or il existe des professionnels exerçant la psychothérapie, qui ne sont ni psychiatre ni psychologue.

Certains se sont formés dans des instituts de formation agréés par des Fédérations Nationales (par exemple FF2P), et répondent à des critères exigeants de pratique professionnelle … D’autres psychopraticiens en revanche n’apportent pas ces garanties.

En la matière, il est donc important de questionner le psychopraticien sur sa formation, sur son adhésion à une association professionnelle ou une fédération sérieuse, sur ses éventuelles certifications (Certificat Européen de Psychothérapie (CEP) par exemple) afin de vous assurer de son professionnalisme.

Le psychanalyste

C’est un thérapeute dont l’objectif est de traiter ses patients en utilisant la méthode psychanalytique inventée par Sigmund Freud au début du XXe siècle. Cette pratique psychothérapeutique vise à soulager les patients par l’exploration de leur inconscient afin de les aider à résoudre leurs difficultés psychologiques.

La psychanalyse prend en compte les souvenirs, les rêves, les associations d’idées et d’images. Le patient est bien souvent allongé sur un divan et raconte librement à son analyste, assis derrière lui ce qui lui passe par la tête par le phénomène de “libre association”.

Le métier de psychanalyste n’est pas règlementé, c’est-à-dire que ce statut ne nécessite aucun diplôme (contrairement aux psychiatres et aux psychologues) mais un psychanalyste est en règle générale affilié à une association ou école de psychanalyse, et de nombreux psychanalystes sont au départ psychiatre ou psychologue...